Sélectionner une page

Les TMS, troubles musculo-squelettiques, frappent bon nombre d’assistantes maternelles en France. Portage, contraintes posturales, matériel non adéquat… Les assistantes maternelles rencontrent de nombreux obstacles dans l’exercice de leur fonction. C’est pour ménager leur métabolisme sur le long-terme et permettre à nouveau les sorties en poussettes que Kiddyboost a été créé.

Kiddyboost est premier système d’assistance électrique amovible pour poussette au monde. Il transforme en quelques minutes les poussettes classiques en poussettes électriques. Les assistantes maternelles, grandes utilisatrices de poussettes doubles, triples voire quadruples, vont être soulagées : Kiddyboost peut propulser jusqu’à 4 km/h et jusqu’à 4 enfants ou 100 kg dans 10% de côte. Il est complètement articulé pour faciliter les manœuvres, passer les seuils et trottoirs, et s’adapte à 90% des poussettes présentes sur le marché.

 

Les troubles musculo-squelettiques chez les assistantes maternelles

Les assistantes maternelles souffrent dans leur travail : tous les jours, elles sont amenées à porter des enfants, dont le poids peut aller jusqu’à 17 kg pour un enfant de 3 ans. Cette pratique est incontournable et quotidienne : porter les enfants, les soulever, les transporter d’un endroit à un autre, les déposer dans leur lit, leur transat, leur table à langer et les en sortir. Selon un article de l’INRS* de mars 2015, “une étude interne dans une crèche hospitalière a observé qu’une auxiliaire de puériculture portait en moyenne près de deux tonnes de bébé par jour, pour un taux d’encadrement de huit enfants de plus de 18 mois estimés à 15 kg, changés 4 fois par jour.”

Nombreuses sont donc les assistantes maternelles souffrant de troubles musculosquelettiques du rachis après plusieurs années d’activité. Ces douleurs deviennent très handicapantes lorsqu’il faut pousser une poussette souvent lourde. Kiddyboost est donc à la fois un remède pour soulager l’effort des poussettes lourdes et également pour soulager les douleurs liées aux troubles musculosquelettiques.

 

Un fonctionnement très intuitif

Kiddyboost s’adapte très facilement à la plupart des poussettes existantes du marché. Il a été développé dans un souci de praticité et d’adaptabilité. Au démarrage, il suffit d’appuyer sur la gâchette électrique et pousser en même temps. L’assistance électrique s’enclenche au bout de 1 à 4 pas (double commande obligatoire pour la sécurité). Il n’y a plus qu’à choisir la vitesse désirée – jusqu’à 4 km/h – à l’aide de la gâchette.

En s’équipant d’un Kiddyboost, les assistantes maternelles peuvent se ménager et recommencer à promener en poussette les enfants dont elles s’occupent, pratique que celles qui souffrent le plus avaient abandonnée.

 

*INRS = institut national de recherche et de sécurité